Real Time Web Analytics

15 janvier 2018

Nasousky

Jeudi 11 janvier 2018, la SHED (Société Havraise d'Etudes Diverses) proposait une conférence sur l'architecte Havrais, Alfred Jacques NASOUSKY, présentée par François CHEVALLEREAU.

Conférence très intéressante révélant les talents et l'audace d'un architecte qui a construit une cinquantaine d'édifices religieux grâce à un procédé dont il est l'auteur. Il a aussi construit des logements économiques et d'autres architectes ont utilisé son procédé pour d'autres édifices.

Étanchéité, Economie, Solidité, Beauté"
Ses brevets s"appliquent à un mode de construction de murs creux au moyen d'éléments en ciment moulés d'avance en série. L'église Sainte Cécile du Havre est l'un des rares témoins de cette technique de construction.

Au Havre, l'église Notre Dame de Bonsecours de Graville et l'église Saint Léon ont été construites également sur cette technique audacieuse mais au final assez fragile en raison de la corrosion des fers, à tels points que nombre d'édifices en France dont ceux là ont été démolis.

L'église Sainte Cécile du Havre construite par Nasousky en 1922 a été restaurée en 2011 mais son clocher construit 7 ans après fut démoli en 1956. Reste aussi au Havre le clocher et le porche de l'église Sainte Anne.

Le principe consistait à fabriquer des éléments en forme de T, deux éléments juxtaposés foramaient l'un la face extérieure, l'autre la face intérieure. Un système de clefs rectangulaire, ou cruciforme (pour des murs plus épais) assurait la jonction des éléments. Un ciment était coulé à l'intérieur, mais en laissant un vide d'air axial pour assurer une isolation thermique.

Il est possible de consulter le descriptif su système Nasousky sur le site Gallica de la BNF (ICI)
Egalement sur ce même site, le compte rendu de visite en 1922 de la construction de pavillons sur le plateau de Frileuse utilisant cette technique. (à Lire ICI) pages 182 à 186



 
Compte rendu de la bénédiction de l'église Sainte Cécile le 25 juin 1922 (ICI)

Compte rendu de la bénédiction du clocher et de la cloche le 16 mai 1929  (ICI)


Et pour compléter, une étude généalogique sur Alfred Jacques NASOUSKY (ICI)

Et sur le plateau Frileuse Aplemont, s'il n'y avait pas eu la guerre, Nasousky aurait construit à Aplemont l'église Saint Georges, dont la première pierre fut posée le 25 juin 1938.

1 commentaire:

  1. Une conférence qui a été très intéressante. Il est dommage que les édifices construits par Nasousky n’aient pas la solidité voulue pour résister au temps, sinon son procédé permettait (et permettrait encore) toutes les audaces architecturales dont notre époque est friande !

    RépondreSupprimer

Depuis quelques jours, des commentaires spams sont envoyés par des robots. En conséquence, un code sera provisoirement demandé pour valider l'envoi de votre commentaire. J'espère que ce désagrément sera de courte durée.