Real Time Web Analytics

11 septembre 2020

Il y a 76 ans,

Le 11 septembre 1944, Aplemont était libéré.

Libéré, oui, mais anéanti à 90% par les bombardements anglais du 6 septembre 1944 et le dernier raid du 10 septembre 1944. 



C'est au cours de ce dernier raid que l'Abbé Montier, curé bâtisseur de l'église Sainte Cécile sera mortellement blessé à la porte de son église.




A Aplemont, c'est la toute jeune cité jardin, décrite plusieurs fois sur ce blog, qui a été pulvérisée: maisons, services, écoles, commerces, chapelle, salle des fêtes... et malheureusement beaucoup d'habitants.

Les images du raid final le 10 septembre 1944 parlent d'elles mêmes avec cette quantité incroyable de cratères. Des repères ont été ajoutés pour situer les lieux de l'ancienne configuration d'Aplemont.





Maisons de la cité jardin et du secteur des chalets


Salle des fêtes et Groupe scolaire Paul bert

Images collection Dan - Mme Auzou - Livre au Fil du Temps.

Les parties en noir sur la carte repèrent les secteurs détruits à plus de 90%
Les 2 vues aériennes en bas à droite, c'est le groupe scolaire Paul Bert avant et après bombardements.

Il faudra tout reconstruire. Ça prendra du temps mais quand on voit l'ampleur de la tâche, tout repenser, tout réorganiser, tout coordonner avec les moyens de l'époque on peut quand même être admiratifs du travail accompli.

Sur le visuel suivant du 23 avril 1946, 1 an après la fin de la guerre, on constate déjà les transformations réalisées

 


              
et de toutes les victimes.
Ce soir, 11 septembre 2020, une brève cérémonie s'est tenue devant cette stèle


Pour compléter cet article, le site "au coin de l'avenue" a repris un récit des bombardements de septembre 1944 à lire (ICI)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire