Real Time Web Analytics

12 mai 2020

Témoin du passé à Aplemont

Pendant le confinement, les travaux de démolition des maisons de la cité jardin rue de la concorde se sont poursuivis, laissant place nette pour la reconstruction par LOGEO de nouveaux logements.


On ne peut que faire revivre la situation vécue par les Aplemontais en septembre 1944 lorsque tout Aplemont a été détruit, puis déblayé pour reconstruire la nouvelle cité jardin.

Sur la deuxième photo, on voit sous un angle inédit la tour du collège Romain Rolland, qui elle aussi avec le reste du collège sera bientôt détruite pour permettre la reconstruction du nouveau collège au même endroit.

Ce chantier nous révèle aussi le souvenir de la seule maison rescapée des bombardements de 1944 située dans ce secteur rue des Bleuets.

On remarquera sur la photo ci dessus que son alignement n'est pas parallèle à la rue des Bleuets actuelle.

Elle est le témoin de l'orientation de l'ancienne rue des bleuets qui la longeait au nord comme on peut le voir sur le plan de 1951 ci dessous. (la maison rescapée est cerclée en noir)
On peut encore aujourd'hui parcourir la partie est de cette ancienne rue des bleuets qui dessert les maisons reconstruites en 1997 à la place des anciennes maisons de la première cité jardin (lots 53 et 55 sur le plan)

3 commentaires:

  1. C’est incroyable tous ces changements, et j’ai bien observé le plan de 1951 et fait la comparaison avec le plan actuel (une manie chez moi) il semblerait (mais tu va me le confirmer), que la rue de Jacinthes n’existe plus elle aussi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La rue des jacinthes existe toujours mais plus loin à l'ouest entre la rue des mouettes et la rue des palmiers. La rue des jacinthes que tu vois sur le plan au nord du stade est devenue rue des fuchsias dont il ne reste que la partie Est débouchant rue de la concorde. La partie Ouest débouchant sur la rue de Balzac a été associée au Stade Maurice Poret car les pavillons 213 et 214 servent de vestiaires.
      Entre la rue de Balzac et la rue des mouettes, la rue des jacinthes a été supprimée lors de la fusion des ilots B83 et B84 pour la construction de la cité d'urgence des bleuets, l'immeuble Abbé Pierre, qui longeait la rue des mouettes, et les immeubles de la rue René Motin puis plus tard le gymnase Romain Rolland.

      Supprimer
    2. Eh bien, on ne peut pas dire que ce doit simple tout ça, en tout cas merci pour ces renseignements Gérard et bonne journée !

      Supprimer

Depuis quelques jours, des commentaires spams sont envoyés par des robots. En conséquence, un code sera provisoirement demandé pour valider l'envoi de votre commentaire. J'espère que ce désagrément sera de courte durée.