Real Time Web Analytics

17 janvier 2020

Ce que l'on ne voit plus

Pour clore cette série de 14, 
C'est le clocher de l'église Sainte Cécile que l'on ne voit plus.


        

En 1922, l'église Sainte Cécile fut ouverte au culte, sans son clocher.

Plus tard, commença la construction du clocher


Celui-ci fut terminé en 1929 et reçut sa première cloche baptisée Cécile Laurent Emilie Marie.

Les bombardements de 1944, endommagèrent sérieusement l'édifice qui fut réparé en 1947 et doté ensuite de deux nouvelles cloches.

Les matériaux de construction utilisant beaucoup de sable de mer ont aussi favorisé la corrosion des fers, si bien qu'il fallut se résoudre en 1956 à démolir ce clocher.

Les plus anciens se souviendront peut-être que des funambules venaient régulièrement donner leur spectacle sur câble dont une extrémité était amarrée à la base du clocher.

Les cloches furent abritées par un coffrage, rénové dans les années 1980.

L'ensemble de l'église avait subi beaucoup de dégradations dues à l'humidité. Pour son centenaire, elle fut totalement rénovée et reçue lors de sa réouverture en septembre 2010 un coq (Revoir ICI)

16 janvier 2020

Ce que l'on ne voit plus



Le tunnel Jenner était très utilisé par les piétons pour rejoindre le Rond Point et Les Acacias. On ne trouvait rien à redire, même si l'air n'était pas des plus propices à une bonne santé. Ils furent même les premiers à pouvoir l'emprunter le 7/12/1955:













Pour assurer la sécurité des piétons place jenner, et pouvoir respecter le sens montée et descente, un passage souterrain reliait les deux extrémités, comme on le voit sur ce cliché des archives de la ville du Havre (71Fi939) en bas à gauche et à droite.
.

 Le passage souterrain reconnaissable à ses barrières jaunes

L'arrivée du tram allait définitivement condamner ce passage puisque côté rue des Acacias, la sortie du nouveau tunnel se trouvait juste sur son passage. La réorganisation des flux de circulation liés à la fois au tramway et au bassin d'orage, ne permettait plus de maintenir cet ouvrage souterrain.

La sécurité dans les tunnels routiers a enfoncé le clou, puisque désormais, emprunter le tunnel à pied est strictement interdit et provoque immédiatement la fermeture des deux tubes à la circulation automobile. Les piétons peuvent maintenant prendre le Tramway GRATUITEMENT entre Jenner et le Rond Point, ou pour les plus sportifs, monter la rue des Acacias jusqu'à l'entrée sud/est du cimetière et redescendre la rue du Général Rouelle, ou inversement.

Pour mémoire, caractéristiques du tunnel jenner à son ouverture.


15 janvier 2020

Ce que l'on ne voit plus

Ces paraboles de télécommunications géantes, vues de dos ici sur le site sea-seek, que l'on voyait depuis la plage du Havre ont été baptisées "oreilles de Mickey"
Elles ont été enlevées dans les années 1990, et remplacées par des modèles plus compacts.



Elles trônaient en haut de ces mats, j'en ai encore la vision mais je n'ai pas retrouvé de photo de face et curieusement n'en ai pas vu non plus sur internet. Pas plus d'ailleurs de dates d'installation et de dépose.

Dans les mémoires des Havrais le nom est resté et désigne toujours ces pylônes "oreilles de mickey", même si elles n'ont plus de ressemblance aujourd'hui. 
Sur les cartes IGN, le site porte le nom de "Grandes oreilles".

Ce site est interdit au public sauf quelquefois lors des journées du patrimoine, comme en 2009 où j'avais photographié ces plus petites paraboles sous un angle différent (revoir ICI le 16 juin 2009).



Certains parapentistes souhaiteraient-ils envoyer des messages secrets ?

Avant ces installations, vers 1900, le sémaphore se présentait ainsi:

14 janvier 2020

Ce que l'on ne voit plus

La prison du Havre, 25 rue Lesueur, a disparu du paysage local Havrais.
Mise en service en décembre 1860, elle a définitivement fermé en 2010, puis fut détruite en 2012


Pour en savoir plus sur cette prison, plans, visite virtuelle... rendez-vous sur (ce site)

Avant la démolition de la prison, Jean Michel Harel en a fait le tour extérieur (voir la vidéo ICI)

Un dernier détenu s'est fait la malle
Tiré du blog Objectif Le Havre - article à voir ici





La place Danton et le site de l'ancienne prison ont fait l'objet d'une très large consultation pour la requalification du site et plus particulièrement du quartier dans son ensemble.




La place à d'abord reçu un aménagement paysager.



Puis des jardins partagés ont été aménagés sur la partie Nord

 Les fondations du futur parking sous le futur gymnase en août 2018


Etat d'avancement en Octobre 2019

Le gymnase est en cours d'achèvement Janvier 2020

Une auberge de Jeunesse sera prochainement édifiée au sud de la place
Et l'aménagement de la percée entre le cours de la république et la place Danton verra bientôt le jour
Descrpitif du projet sur le site Logéo (ICI)
Visite du gymnase en cours de travaux sur actu 76 (ICI)

13 janvier 2020

Ce que l'on ne voit plus

Le pont de l'arsenal permettait aux bateaux de sortir du bassin du commerce par le bassin du Roy, à marée haute seulement, car à marée basse ce serait compliqué.



Le passage navigable n'ayant plus aucune utilité, le pont mobile a été remplacé le 18/8/2011 par deux passerelles juxtaposées pour la circulation automobile, offrant du même coup une vue plus dégagée sur l'ensemble.
Les dernières manœuvres de ce pont l'ont été en mai 2011 lors de la sortie par morceaux du Duplex (voir photos sur l'article d'hier)



A chaque marée montante, le bassin du commerce se remplit et on assiste à ce tourbillon spectaculaire. Une opportunité pour les kayakistes. 

 Les pylônes, contrepoids et barrières ne font plus obstacle à la vue sur le bassin.

Pour mémoire, ce passage n'était pas le seul pour entrer dans le bassin du commerce, vous en saurez plus sur Havrais-dire (ICI)

 Et bientôt, ce secteur devrait bénéficier d'un nouvel attrait, une tour vrillée


12 janvier 2020

Ce que l'on ne voit plus

Les bateaux dans le bassin du commerce ne font plus partie du paysage.
Photo issue du Blog Le Havre d'avant

Ceux qui y étaient encore ne voguaient plus mais étaient utilisés comme bâtiment de réception et boite de nuit, le Caroline et le duplex.


Le Duplex a été évacué par morceaux sur barge en mai 2011 - voir diaporama (ICI) et photos (ICI)
et une dernière présentation sur le blog de Niavlys (ICI)

Le Caroline a été sorti de l'eau en Janvier 2016 et découpé sur la place Général De Gaulle.



Il reste maintenant un bassin vide qui fait l'objet d'un appel à projet dans le cadre de réinventer Le Havre.